Catégories
Productivité

Le café est-il la solution à tous nos problèmes ?

Et si le café nous aidait à mieux penser ? Cela peut paraître utopique mais c’est ce que vient de démontrer une nouvelle étude américaine. Les effets du café sur notre vigilance, notre humeur ou notre attention étaient déjà bien connus mais ses conséquences sur notre pensée créatives restaient mystérieuses. Des scientifiques se sont donc penché sur la question en analysant si le café pouvait améliorer notre capacité à résoudre des problèmes. Et la réponse est oui ! La caféine améliorerait notre « pensée convergente », c’est à dire notre capacité à nous concentrer pour résoudre un problème ne nécessitant pas de créativité particulière. Malheureusement, aucun effet n’a été observé pour des problèmes nécessitant d’être créatif. Par conséquent, n’hésitez pas à boire un petit café avant de vous confronter à un obstacle que vous redoutez d’affronter !

 

> Pour en savoir plus, l’article de Santé Magazine sur cette étude.

> L’étude en question : Zabelina D, Silvia P. Percolating ideas: The effects of caffeine on creative thinking and problem solving. Consciousness and Cognition 2020 ; 79.

Catégories
Insolite Productivité

Pour lire plus rapidement, buvez du café

Lundi matin. Votre supérieur vient de vous envoyer un nouveau dossier que vous devez malheureusement lire en entier pour la fin de la matinée. Comment minimiser votre temps de lecture afin de vous concentrer sur d’autres tâches plus importantes à traiter ? Des chercheurs en cognition ont peut-être trouvé la solution …

Même si cela nous paraît simple, lire un texte est en réalité une activité complexe qui fait intervenir plusieurs zones de notre cerveau. Il faut entre autres réussir à déchiffrer les lettres, les assembler en un mot, donner un sens à ce mot et enfin l’intégrer dans un contexte plus général comme celui d’une phrase ou d’un paragraphe.

Une équipe de chercheurs italiens s’est demandée si la caféine, que l’on retrouve notamment dans le café, pouvait affecter nos capacités de lecture. Pour cela, ils ont réuni 24 personnes et leur ont fait passer plusieurs tests. En particulier, les scientifiques ont évalué les consommations habituelles des participants en boissons caféinées, leurs niveaux de sommeil et ils ont également effectué des prélèvements de salive. Lors de cette étude, chaque sujet buvait sans le savoir une boisson contenant ou non de la caféine puis leur efficacité de lecture était scrupuleusement analysée.

Résultats

Une dose unique de 200 mg de caféine a augmenté les capacités de perception globale des participants. Par ailleurs, ceux qui avaient consommé des boissons caféinées lisaient plus rapidement que les autres. En moyenne, ils lisaient 0,1 syllabe/seconde en plus. Sur la lecture d’une phrase ou deux, cela ne représente pas grand chose mais le bénéfice peut être perceptible sur la lecture d’un chapitre ou un dossier composé de plusieurs pages par exemple.

L’intégralité des résultats est disponible dans l’article publié au début du mois d’octobre.

• L’étude : Franceschini S, Lulli M, Bertoni S, et al. Caffeine improves text reading and global perception. J Psychopharmacol (Oxford). 2019.

Catégories
Insolite Productivité

[Étude] Ouvrez vos narines !

Publiée en juin 2018 dans la revue Journal of Environmental Psychology, une étude américaine révèle que l’odeur seule du café stimulerait le cerveau. En effet, 100 étudiants ont été répartis dans deux salles et soumis à un test d’algèbre : dans l’une régnait un parfum ambiant de café (sans caféine) et dans l’autre, aucune odeur n’y était présente. Selon les chercheurs, le premier groupe aurait mieux réussi que l’autre.

Cependant, les participants se sentaient plus alertes sachant qu’ils étaient en présence d’une odeur de café.

Effet placebo ?

> Lire la suite : https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/cafe/l-odeur-du-cafe-stimulerait-le-cerveau-627058

Catégories
Productivité

Du café ? Oui, mais en équipe !

Et si boire du café vous aidait à mieux travailler ? C’est ce que des chercheurs américains ont démontré dans deux études sur 72 personnes invitées à boire du café (avant ou après un débat) et 61 qui buvaient du décaféiné. Les buveurs de café seraient plus pertinents que ceux qui s’abstiennent de consommer de la caféine. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

> Lire l’article : http://www.ohmymag.com/the/boire-du-cafe-permet-de-travailler-mieux-en-equipe_art118702.html

 

• L’étude : Vasu Unnava, Amit Surendra Singh, and H. Rao Unnava. Coffee with co-workers: role of caffeine on evaluations of the self and others in group settings. Journal of Psychopharmacology. https://doi.org/10.1177/0269881118760665

 

Catégories
Énergie Productivité Santé générale

Les effets étonnants du café

Le site e-santé propose un article sur les effets étonnants du café. Parmi les effets constatés et détaillés : la café améliore les capacités cognitives et la vigilance, un vrai bonus pour la mémoire à court terme, un bon moyen d’éviter la dépression, la caféine fait grimper la tension artérielle, etc.

 

> Lire la suite : http://www.e-sante.fr/les-8-effets-etonnants-de-la-cafeine-sur-le-corps/actualite/616015?xtor=ES-87-%5BEsante_Quotidienne%5D-20180304-%5BtestA%5D&tgu=y4JpNz

Catégories
Astuces Productivité

Caféine et travail : guide

Le journal belge Le soir propose 4 conseils pour gérer la caféine au travail. Il s’agit, selon l’article, de conseils d’un neurobiologiste. Parmi les conseils : quand boire le café, comment optimiser son effet, etc.

> Lire la suite : https://references.lesoir.be/article/4-conseils-pour-gerer-la-cafeine-au-boulot/

Catégories
Cerveau Productivité

Mémoire : le café décaféiné antagonise les effets de la scopolamine

Plusieurs études chez l’homme ont signalé que la consommation de café améliorait la performance cognitive. Un groupe coréen a recherché si le café décaféiné pouvait atténuer les déficits transitoires d’apprentissage et de mémoire induits par l’administration de scopolamine qui est un antagoniste non sélectif des récepteurs muscariniques.
L’apprentissage et la mémoire de travail ont été évaluées chez des rats Sprague-Dawley dans le labyrinthe aquatique de Morris et le test d’évitement passif à la lumière. Les rats recevaient du café décaféiné instantané à hauteur de 120 ou 240 mg/kg, équivalant à 3 ou 6 tasses de café pour un homme de 60 kg, et ce pendant 2 semaines.
Le café décaféiné seul n’avait pas d’effet direct sur l’apprentissage et la mémoire. Par contre, il était capable de réduire les déficits induits par l’administration de scopolamine et pouvait donc agir comme stabilisateur de la mémoire. Cet effet est dû à l’inhibition par le café décaféiné de l’élévation du taux d’une cytokine, le TNFα dans l’hippocampe résultant de l’administration de scopolamine. Ces données confirment le lien entre inflammation accrue/activation microgliale et les déficits cognitifs ainsi que les propriétés anti-inflammatoires et neuroprotectrices des polyphénols antioxydants du café.

Pour en savoir plus :
Jang YJ, Kim J, Shim J, et al. Decaffeinated coffee prevents scopolamine-induced memory impairment in rats. Behav Brain Res. 2013 ; 245 : 113-9.

Catégories
Productivité

La caféine augmente nos capacités d’attention

Bien que de nombreuses revues aient été consacrées aux effets de la caféine sur le comportement humain et la performance, il reste des incertitudes sans doute liées à la variabilité importante dans les études au niveau de la méthodologie, des types de tests utilisés, de la dose de caféine et des caractéristiques de la population étudiée.

Ainsi, s’il existe un consensus sur les effets de la caféine sur la performance dans les tâches simples, on ne sait pas clairement ce qu’il en est des tâches complexes ou si la caféine affecte la performance de trois réseaux d’attention : la mise en alerte, le choix de la réponse et le contrôle exécutif. Les auteurs ont également étudié les effets de la dose de caféine et les effets du sevrage.

L’analyse des données de la littérature montre que la caféine augmente la performance dans les tâches simples et complexes, et affecte la mise en alerte et le contrôle exécutif. Par contre, les effets de la dose de caféine sur ces fonctions ne sont pas concluants, pas davantage que les effets potentiels de la consommation habituelle de caféine sur la performance. Par contre, il apparaît clairement que les effets de la caféine ne peuvent pas être attribués à un renversement des effets du sevrage.

Cette analyse de la littérature a permis de mettre en évidence que l’ingestion de caféine a des effets clairs sur l’attention et que ces effets sont même plus étendus que ce qu’on pouvait considérer.

Pour en savoir plus : Einöther SJ, Giesbrecht T. Caffeine as an attention enhancer: reviewing existing assumptions. Psychopharmacology (Berl). 2013 ; 225 : 251-74.

Catégories
Cerveau Productivité

Un effet positif de la caféine et du glucose sur les performances cognitives : actions seules et en synergie…

Selon une étude espagnole parue dans la revue Human Psychopharmacology, caféine et glucose ont une action positive sur certaines performances cognitives. Les chercheurs ont étudié les effets de la consommation de caféine et de glucose, seuls et combinés, sur les performances cognitives.

A cette fin, 72 personnes ont été recrutées, dont 36 femmes, âgés de 18 à 25 ans. Durant cette étude randomisée en double aveugle, les sujets recevaient l’une des boissons suivantes : eau seule (150 ml), eau et 75 mg de caféine, eau et 75 g de glucose ou eau additionnée de 75 mg de caféine et 75 g de glucose.

L’évaluation des sujets portait sur l’attention, la dextérité manuelle, les fonctions visuo-spatiales et frontales, la mémoire (immédiate, de consolidation et de travail) et l’état subjectif.

A l’issue des tests, la combinaison caféine-glucose a eu des effets bénéfiques sur l’attention, sur le temps de réaction dans les tâches séquentielles, ainsi que sur l’apprentissage et la consolidation de la mémoire verbale. Ces effets n’ont pas été observés avec la caféine ou le glucose administrés seuls. La caféine seule engendre une amélioration du temps de réaction et le glucose seul un bénéfice au niveau du temps de réaction lors de tâches séquentielles ainsi que dans la dextérité manuelle.

Les résultats indiquent que les effets combinés de la caféine et de glucose apportent un bénéfice au niveau de l’attention soutenue, ainsi que de la mémoire verbale. Cependant, des études supplémentaires sont nécessaires prenant en compte le contrôle des différents niveaux de l’effort cognitif et également des mesures de l’activité neuronale.

 

Pour en savoir plus :
Adan A et al. Effects of caffeine and glucose, alone and combined, on cognitive performance. Hum Psychopharmacol Clin Exp 2010 ; 25 : 310-317.