Catégories
Goût Idées Reçues

Café et perception de l’amertume : y a-t-il un lien avec la consommation ?

L’appétence pour l’amertume du café est déterminée par toute une série de gènes et active des structures cérébrales différentes chez les consommateurs et les non-consommateurs. Les consommateurs de café s’avèrent très sensibles à son amertume.

 

À l’exception de l’eau, la plupart des boissons sont amères ou sucrées. Les perceptions de goût et les préférences sont transmissibles, génétiquement déterminées et interviennent dans le choix et la consommation des boissons. Diverses boissons amères ou sucrées ont été impliquées dans le développement de certaines maladies. Les auteurs de cette étude (1) ont réalisé une genome-wide associated study (GWAS) de la consommation de boissons amères (café, thé, jus de pamplemousse, vin rouge, liqueur et bière) et sucrées (boissons naturellement ou artificiellement sucrées et jus de fruits autres que le pamplemousse) et ce sur environ 370 000 citoyens britanniques d’ascendance européenne. Les auteurs ont identifié toute une série de gènes associés au goût amer (5 loci) et plus spécifiquement au café (dix loci dont six identifiés dans cette étude) qui influencent sa consommation. Les consommateurs de café développent un goût ou une capacité à détecter la caféine. Il reste à déterminer s’il existe un lien entre la sensibilité au goût amer et la consommation réelle de café, et dans quelle mesure ces données peuvent être étendues à d’autres nationalités.

 

Un second travail sur le même sujet (2) a tenté de définir la nature des régions cérébrales impliquées dans les sensations hédoniques liées à la consommation de caféine (amère), de saccharose (sucré) ou de saccharine (sucrée, puis arrière-goût amer) à l’aide d’une technique d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle sur 14 consommateurs et 14 non-consommateurs de caféine. Chez les non-consommateurs de caféine, l’exposition à la caféine ou au saccharose a principalement activé les régions cérébrales impliquées dans la mémoire et la récompense. Pour la saccharine, les consommateurs de caféine activaient surtout les régions impliquées dans la récompense, la mémoire et les processus d’information. Des études complémentaires seront nécessaires pour comprendre le lien entre les différences de perception de goût chez les consommateurs et non-consommateurs de café/caféine.

 

Pour en savoir plus :

 

  1. Zhong VW, Kuang A, Danning RD et al. A genome-wide association study of bitter and sweet beverage consumption. Hum Mol Genet. 2019 ; [Epub ahead of print].
  2. Gramling L, Kapoulea E, Murphy C. Taste perception and caffeine consumption: an fmri study. Nutrients 2018 ; 11.
Catégories
Goût

Le degré d’amertume est-il lié à notre appétence pour le café ?

Deux études viennent d’explorer dans quelle mesure notre appétence ou non-appétence pour le café et les boissons amères se développent. Le lien est-il génétique ou lié à l’activation de certaines aires cérébrales ? Les conclusions de ces travaux suggèrent le besoin d’études complémentaires.

 

Dans une première étude (1), les auteurs émettent l’hypothèse que notre appétence pour le café, le thé et l’alcool pourrait être due à notre degré de perception de son amertume lié à des différences génétiques. Les auteurs ont recherché chez 438 870 participants de la UK Biobank l’expression des variants génétiques liés à la perception de substances amères comme la caféine et la quinine. Paradoxalement, les auteurs ont observé qu’une déviation standard plus élevée chez les individus génétiquement déterminés comme étant les plus sensibles à l’amertume de la caféine était retrouvée chez les plus grands consommateurs de café (augmentation de 0,15 tasse/jour ; odds ratio : 1.21 [Intervalle de confiance [IC] 95 % = 1.13 – 1.29]) alors que les plus sensibles à l’amertume de la quinine consomment moins de café que les témoins (baisse de 0,08 tasse/jour). Les auteurs en concluent que la perception de l’amertume joue un rôle dans le développement de l’appétence pour les boissons amères sans donner de clés sur les différences caféine-quinine.

 

Dans une autre étude (2), les auteurs se sont intéressés au rôle du goût dans la consommation de café en utilisant l’imagerie en résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Les auteurs ont comparé 14 consommateurs et 14 non-consommateurs de caféine exposés à trois goûts : caféine (amer), saccharose (doux) et saccharine (doux avec un arrière-goût amer) et mesuré l’effet BOLD (blood-oxygenation-level-dependent activation ou degré d’oxygénation du sang cérébral) pendant l’évaluation hédonique du goût. Pendant l’évaluation de la caféine ou du saccharose, l’activation des aires neuronales associées à la mémoire et à la récompense était plus marquée chez les non-consommateurs de caféine. Pendant l’évaluation hédonique de la saccharine, l’activation des aires neuronales associées à la mémoire et au traitement de l’information était plus marquée chez les consommateurs de caféine. Cette étude montre que la consommation de caféine amère active de manière différentielle les régions du cerveau associées à la récompense, à la mémoire et au traitement de l’information, toutefois sans donner de mécanismes permettant de mieux comprendre le lien entre ces activations et l’appétence pour le goût amer du café et de la caféine.

 

Pour en savoir plus :

  1. Ong JS, Hwang DL, Zhong VW et al. Understanding the role of bitter taste perception in coffee, tea and alcohol consumption through Mendelian randomization. Sci Rep 2018 ; 8 : 16 414.
  2. Gramling L, Kapoulea E, Murphy C. Taste perception and caffeine consumption: An fMRI Study. Nutrients 2018 ; 11 : 1.
Catégories
Goût Insolite

Et vous, plutôt thé ou café ?

Le blog de l’application Yuka (qui vous aide à repérer les bons aliments des mauvais) propose chaque semaine des informations santé. Cette semaine, c’est le café qui est à l’honneur ! Vous y trouverez un rappel des bienfaits de cette boisson ainsi que des recommandations pour en tirer le meilleur. A la vôtre !

> Lire la suite : https://yuka.io/the-cafe-sante/

Catégories
Goût Recette

Les tendances café 2019

Café glacé, au lait végétal, en arôme de bière… En 2019, le café sera partout, vous ne pourrez pas y échapper !

> Lire la suite sur le Huffington post : https://quebec.huffingtonpost.ca/dhanya-proulx/tendances-cafe-2019-pas-manquer-cetogene-lait-avoine-beurre_a_23651077/?guccounter=1&guce_referrer_us=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_cs=yQOdw5mjqDzRE1401SvNIQ

 

Catégories
Énergie Goût

Café filtre ou expresso : qui est le plus fort ?

Savez-vous que le café filtre est plus riche en caféine que l’expresso ? En effet, contrairement aux idées reçues, l’expresso n’est pas le plus fort !

> Lire la suite : https://www.cnews.fr/divertissement/2019-01-21/un-expresso-est-il-vraiment-plus-fort-quun-cafe-normal-805964

Catégories
Goût Insolite

[Insolite] Vous aimez le café ? Vous aimez la bière ? Vous allez aimer la bière au café !

À l’occasion de ses 90 bougies, la marque Cafés Méo (Lille) a concocté une nouvelle recette pour la moins étonnante : une bière au café.

En partenariat avec la brasserie Cambier, l’entreprise a créé une bière « oatmeal stout », c’est-à-dire une bière brassée provenant d’un moût caractérisé par sa teneur en grains hautement torréfiés, lui donnant un goût de cacao. Pour information, la Guinness® est un stout.

Vous pouvez la retrouver dans la métropole lilloise.

L’abus d’alcool est mauvais pour la santé, à consommer avec modération.

 

> Lire la suite : https://www.gentside.com/biere/la-biere-au-cafe-existe_art88658.html

Catégories
Goût Société

[Étude] Plutôt tasse de thé ou petit café ?

Une étude publiée le 15 novembre 2018 dans la revue Nature, sur 438 000 Britanniques, explique que la préférence pour le thé ou le café est dictée par la génétique.

Et qu’étrangement, les personnes qui consomment le plus de café sont celles avec une plus grande sensibilité à l’amertume ; comme s’ils possédaient un détecteur de caféine.

Cependant, selon les auteurs, les données ne peuvent pas être généralisées à d’autres pays.

> Lire la suite : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/the-ou-cafe-les-gouts-determines-par-la-genetique-selon-une-etude-australienne_129454#

Catégories
Goût Insolite

[Mouais] Du café au brocolis ?

Cet article du site sympatico.ca a de quoi surprendre : les autorités australiennes souhaitent endiguer la diminution de consommation de légumes en proposant une poudre de brocolis à dissoudre dans le café du matin… Nous ne sommes pas certains que ce soit LA solution… On vous laisse juger !

• Lire la suite : http://www.sympatico.ca/actualites/decouvertes/se-lever-du-bon-pied-avec-un-cafe-au-brocoli-1.6576029

Catégories
Goût Insolite

Du café… à la rose !

La marque Malengo propose un café à la rose, mais aussi aux fleurs de lavande et café au thym citronné. Laissez-vous tenter…

> Lire la suite : https://www.malongo.com/zoom-sur/nouveautes-cafealarose.php?page=238

Catégories
Goût Société

[Infographie] Café versus bière

Pour une fois, le match n’est pas le café comparé au thé mais à la bière, du point de vue de la créativité. C’est une idée du site Out the box. Qui va gagner selon vous ?

> Source : https://www.out-the-box.fr/infographie-biere-vs-cafe-laquelle-vous-rend-le-plus-creatif/