Catégories
Bien-Être Cerveau

La consommation de café ou de thé vert réduirait la prévalence de la dépression

Écoutez le podcast :

Diverses études ont observé un effet préventif de la consommation de café et de thé vert sur la dépression dans la population générale. Ces observations ont été récemment étendues à une population de travailleurs japonais.

Une étude transversale a été réalisée sur 537 hommes et femmes âgés de 20 à 68 ans. Les consommations de thé et de café ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire alimentaire validé. Les symptômes dépressifs ont été mesurés à l’aide d’une échelle validée du centre d’études épidémiologiques de la dépression.

La consommation de café est inversement associée aux symptômes dépressifs avec une réduction de 39 % pour au moins 2 tasses de café/jour comparées à une tasse (Odds ratios (OR) = 0,61; IC 95 % : 0,38-0,98). La tendance est la même pour le thé vert avec une réduction de la prévalence des symptômes dépressifs de 49 % chez les personnes qui consommaient plus de 4 tasses de thé par jour comparées à une tasse. De manière globale, la probabilité de développer des symptômes dépressifs est réduite de 43 % si on compare le quartile de consommation de caféine le plus élevé (291 mg/jour) au plus faible (moins de 100 mg/jour) [OR = 0,57 (IC 95 % : 0,30-1,05; P = 0,02)].
En conclusion, ces données suggèrent qu’une consommation modérée de café ou de thé vert pourrait protéger la population de travailleurs de la dépression

Pour en savoir plus : Pham NM, Nanri A, Kurotani K, et al. Green tea and coffee consumption is inversely associated with depressive symptoms in a Japanese working population. Public Health Nutr. 2013 Mar 4:1-9. [Epub ahead of print]