Catégories
Arts Documentation

[Livre] Les vertus du café

4e de couverture :

Le café est la deuxième boisson la plus consommée au monde, après l’eau.

Aujourd’hui, de nombreuses recherches ont permis d‘établir que le café, consommé modérément, a une multitude de bienfaits pour notre corps grâce à sa grande richesse nutritionnelle.

Pourtant bon nombre de personnes continuent à penser que le café est nocif pour notre santé. À travers ce livre, vous serez surpris de découvrir les nombreux bienfaits qu’il peut nous apporter.

Grâce à ce guide, découvrez :

– Son action dans la prévention des maladies neurologiques ;

– Son rôle dans la protection du foie ;

– Son rôle sur notre bien-être.

En bonus, des recettes culinaires et astuces beauté !

Virginie Saliceti Vartanian est passionnée par la santé au naturel, et plus particulièrement par la nutrition.

 

> Acheter l’ouvrage : https://www.alpen.mc/livres/426-les-vertus-du-cafe-978235934535.html

Catégories
Grossesse et maternité

Grossesse et café : tout est dans la mesure

Les femmes enceintes ne doivent pas absolument se priver du café : une consommation d’une à deux tasses est parfaitement tolérée comme nous le rappelle Santé Magazine. Les interdits alimentaires étant nombreux pendant cette période, profitons des petits plaisirs lorsqu’ils restent autorisés…

 

> Lire la suite sur Santé Magazine : https://www.santemagazine.fr/sante/grossesse-et-bebe/grossesse-et-sante/une-femme-enceinte-peut-elle-boire-du-cafe-426886?utm_source=Newsletter&utm_campaign=Newsletter_quotidienne&xtor=EPR-106-%5bNewsletter_Quotidienne%5d-20190916

Catégories
Système immunitaire

Les molécules du café renforceraient le système immunitaire

Prendre une tasse de café sortant de la machine permet de se réchauffer lors d’une journée un peu froide. Cependant, cette boisson pourrait également participer à la stimulation de votre système immunitaire afin de mieux lutter contre les infections. Des chercheurs brésiliens viennent en effet de prouver que les boissons contenant de la caféine activent les cellules du système immunitaire humain.

De nombreuses boissons chaudes à base d’eau peuvent être considérées comme « caféinées ». Le café rentre évidemment dans cette catégorie, mais c’est aussi le cas du thé vert, du thé noir ou encore du maté. En plus de la caféine, ces boissons sont composées d’un savant mélange de différentes molécules pouvant présenter des bienfaits inattendus.

Une étude publiée ce mois-ci par l’université fédérale de Santa Maria au Brésil révèle l’impact de ces boissons sur différentes cellules de notre système immunitaire. Ces cellules nous défendent contre les organismes pathogènes et permettent donc le bon fonctionnement de notre corps en nous maintenant en bonne santé.

Résultats

Lors de leurs expérimentations, les chercheurs ont observé que des molécules anti-inflammatoires étaient libérées lorsque les cellules étaient exposées à des extraits de café. Cette activation du système immunitaire était observée même lorsque le café avait été préparé rapidement (temps d’extraction court au contact avec de l’eau chaude). En particulier, les méthylxanthines contenues dans le café présentent des effets positifs dans la lutte contre certaines infections chroniques.

Les résultats de cette étude suggèrent donc que les boissons caféinées peuvent améliorer l’efficacité de notre organisme à lutter contre les inflammations aigües.

• L’étude : De Oliveira Alves A, Castagna Cezimbra Weis G, Unfer T et al. Caffeinated beverages contribute to a more efficient inflammatory response: Evidence from human and earthworm immune cells. Food Them Toxicol. 2019 ; 6 : 110809

Catégories
Sports

La caféine améliore les performances sportives des boxers olympiques

Une étude menée sur des boxers espagnols de niveau olympique démontre que leurs performances sont améliorées après une prise de caféine. Les sportifs étaient en effet plus puissants lors des tests d’efforts courts entrepris suite à l’ingestion d’une dose de caféine.

Le café, une astuce secrète pour remporter les Jeux olympiques ? C’est en tout cas ce que suggère l’étude d’un groupe de chercheurs espagnols. Si les effets positifs de la caféine sur les performances musculaires à long terme étaient déjà bien connus, son action sur les efforts courts et intenses restait moins documentée. L’équipe de recherche a donc étudié plus précisément l’effet de la caféine sur des boxers de très haut niveau. Ce sport a été choisi car les boxers sont régulièrement amenés à effectuer différents types d’efforts musculaires, à la fois longs et courts. Les résultats ont été publiés dans la revue Nutrients datant de début septembre.

Huit sportifs membres de l’équipe masculine olympique espagnole ont été sélectionnés pour participer à cette recherche. Ils ont tous effectué des tests sportifs puis une moitié, choisie aléatoirement, a reçu une pilule contenant de la caféine tandis que l’autre moitié a reçu un placebo (sucrose). Les boxers ont ensuite réeffectué ces tests et l’évolution de leurs performances a été évaluée. Les tests sportifs étaient spécialement conçus pour étudier les efforts musculaires courts.

Résultats

Une fois analysés, les résultats révèlent que la caféine améliore les performances sportives. En particulier, la caféine leur a permis d’avoir une puissance plus importante pendant un effort court et les boxers atteignaient leur puissance maximale plus rapidement. Par ailleurs, la caféine augmentait la détente des boxers, mais pas leur niveau de fatigue. Cependant, la caféine n’a eu aucun effet mesurable sur leur force de préhension.

Cette étude sur des athlètes olympiques révèle donc plusieurs effets bénéfiques de la caféine sur les performances sportives. Cependant, les conditions d’entraînement des sujets n’étaient pas compatibles avec de nombreuses prises de sang. Les chercheurs n’ont donc pas pu étudier la présence et l’évolution de la caféine dans le sang des sportifs. Des études sur une plus grande cohorte, mêlant cette fois hommes et femmes, pourraient être envisagées afin de mieux appréhender les conséquences de la prise de caféine chez les sportifs.

 

• L’étude : San Juan A, López-Samanes A, Jodra P et al. Caffeine Supplementation Improves Anaerobic Performance and Neuromuscular Efficiency and Fatigue in Olympic-Level Boxers. Nutrients 2019 ; 11 : 2120.

 

Catégories
Foie et rein

La consommation quotidienne de café a des effets bénéfiques sur les maladies inflammatoires du foie

Une revue récente s’est focalisée sur le rôle préventif et thérapeutique du café et de la caféine dans les maladies hépatiques inflammatoires chroniques. Un autre article s’est intéressé aux biomarqueurs du café et leur rôle dans les maladies du foie.

 

La revue publiée récemment par un groupe italien (1) s’est focalisée sur les effets protecteurs du café dans diverses maladies métaboliques hépatiques et certains types de cancer du foie. L’objectif était d’identifier de possibles actions préventives et/ou thérapeutiques du café sur la fonction hépatique.

Les mécanismes protecteurs du café sont variés en raison de la grande diversité de constituants du café qui, en plus de la caféine, possèdent des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Les auteurs ont montré que les polyphénols du café normal et du café décaféiné ont un effet similaire sur la fibrose du foie et les concentrations sériques d’enzymes hépatiques. De plus, les diterpènes (kahwéol et cafestol) pourraient exercer une action détoxifiante et avoir une activité antioxydante, se traduisant par des bénéfices sur la fibrose hépatique, la cirrhose et le cancer du foie.

Les auteurs concluent qu’une consommation régulière de café pourrait avoir des effets bénéfiques et préventifs sur la santé du foie, particulièrement s’il est consommé sans sucre ajouté. Dans tous les cas, la consommation de café ne devrait pas être interdite, mais plutôt encouragée chez les sujets qui ont des maladies inflammatoires chroniques du foie, incluant un carcinome hépatocellulaire.

 

Sur la base des effets bénéfiques de la consommation de café sur le foie, un autre travail mené par un groupe américain (2) a mesuré les métabolites du sérum dans une étude cas-contrôle de 221 cas de cancer du foie et 242 cas témoins issus de la cohorte ATBC (29 133 sujets). Cette étude prospective a inclus le recueil du sérum des sujets dès le début de l’étude et jusqu’à 27 ans avant le diagnostic de cancer du foie ou de décès par maladie hépatique.

Les auteurs ont trouvé 21 métabolites associés à la consommation de café dont 9 y compris la trigonelline, un biomarqueur connu du café, ont pu être identifiés. La tyrosine et deux acides biliaires, l’acide glycochenodésoxycholique (GCDCA) et l’acide glycocholique (GCA), étaient inversement associés à la consommation de café, mais positivement associés au cancer du foie et aux maladies fatales du foie ; les odds ratios (ORs) variaient de 3,93 (IC 95 % = 2,00-7,74) pour la tyrosine à 4,95 (IC 95 %  = 2,64-9,29) pour le GCA et de 4,00 (IC 95 % = 2,42-6,62) for GCA to 6,77 (IC 95 % = 3,62-12,65) for GCDCA respectivement pour le cancer du foie et les maladies fatales du foie. Les perturbations du métabolisme des acides aminés, et en particulier des taux élevés d’acides aminés aromatiques comme la tyrosine, ont été impliquées dans la pathogenèse des maladies chroniques du foie. De même certains acides biliaires provoquent des dommages sur l’ADN et sont promoteurs de la croissance des tumeurs hépatiques.

Les 6 métabolites restants et la trigonelline étaient positivement associés à la consommation de café, mais négativement associés aux deux pathologies hépatiques ; les ORs variaient de 0,16 à 0,37. Les associations persistent après des ajustements de régime alimentaire et pour des diagnostics effectués plus de 10 ans après la collection des échantillons sanguins.

En conclusion, il apparaît qu’une grande variété de métabolites est associée à la consommation de café, à l’incidence du cancer du foie et au décès par maladie hépatique sur les 27 ans de suivi. Ces associations apportent de nouvelles perspectives dans l’étiologie des maladies hépatiques et du cancer du foie et sont en faveur d’un effet hépatoprotecteur du café.

 

Références

  1. Contaldo F, Santarpia L, Pasanisi F. Chronic inflammatory liver diseases and coffee intake. Curr Opin Clin Nutr Metab Care 2019 Jun 18.
  2. Loftfield E, Rothwell JA, Sinha R et al. Prospective investigation of serum metabolites, coffee drinking, liver cancer incidence, and liver disease mortality. J Natl Cancer Inst 2019 Jun 5.
Catégories
Cellules et ADN

L’addition de lait et de sucre au café modifie la biodisponibilité des polyphénols

Une revue vient de montrer que l’addition de lait et de sucre (mais pas de stevia) au café modifie l’absorption des polyphénols au niveau intestinal. Mieux vaut donc boire son café nature pour profiter au maximum de ses propriétés antioxydantes.

 

Les boissons contenant du lait sont appréciées par le consommateur aussi bien pour leur goût que pour leurs propriétés nutritionnelles. L’addition de lait à des boissons amères comme le thé et le café dans l’objectif de diminuer leur amertume et leur astringence est fréquente. Ses conséquences potentielles ont fait l’objet d’une revue récente, en particulier au niveau de la biodisponibilité et l’absorption des polyphénols antioxydants contenus dans ces boissons ainsi qu’au niveau des protéines du lait. L’ajout de lait ou de sucre au café ou au thé affecte la biodisponibilité des protéines du lait (caséine), mais aussi certaines propriétés des polyphénols antioxydants, en particulier leur pouvoir anti-radicaux libres et en conséquence diminue les propriétés bénéfiques pour la santé de ces boissons. Cependant, l’utilisation de stevia pour sucrer le thé et le café n’affecte pas la capacité antioxydante de ces boissons. Cette revue ne contient par contre aucune information sur l’utilisation de succédané de crème. Mieux vaut donc boire son café nature pour profiter des propriétés des nombreux antioxydants de ce breuvage.

 

Référence

Bhagat AR, Delgado AM, Issaoui M et al. Review of the Role of Fluid Dairy in Delivery of Polyphenolic Compounds in the Diet: Chocolate Milk, Coffee Beverages, Matcha Green Tea, and Beyond. J AOAC Int 2019 Jun 26.

 

 

Catégories
Insolite Société

[Insolite] Bataille entre les meilleurs clients d’un café

Deux clients se sont disputés le statut de meilleur client d’un café. Cela se passe en Amérique. Un jour, Fraser Harvey, un jeune homme, s’attribue le prix du meilleur client et met une affiche l’annonçant dans le café où il se rend chaque jour. Le lendemain, il découvre qu’une autre cliente estime mériter davantage ce prix. S’en suivent des échanges pour arriver à une conclusion : il n’existera qu’un seul meilleur client, mais lequel ? Ouest-France vous livre la chute de l’histoire.

> Lire la suite : https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/59647/reader/reader.html#!preferred/1/package/59647/pub/85818/page/6