Inscrivez à la newsletter

 

Café et caféine : des effets cardioprotecteurs ?

Le café et la caféine n’induisent pas de fibrillation auriculaire et pourraient même être plutôt protecteurs pour des consommations élevées.

La caféine a souvent été considérée comme un facteur de risque dans la fibrillation auriculaire (FA). Pour clarifier ce point, un groupe américain vient de réaliser une méta-analyse des données disponibles sur le sujet. Celles-ci ont été obtenues à partir de 176 675 sujets dont 9 987 ont développé une fibrillation auriculaire (5,7 %). Les auteurs n’ont observé aucune différence dans l’incidence de FA chez les sujets consommant moins de 2 tasses de café/jour comparés aux sujets qui avaient une consommation plus élevée. Le risque de FA était plutôt plus élevé chez les sujets consommant de faibles quantités de café alors qu’il était réduit chez les individus consommant plus de 436 mg de caféine au quotidien, soit l’équivalent de 4 tasses de café. Il apparaît donc que la fibrillation artérielle n’est pas augmentée par la consommation de café et serait même plutôt réduite aux consommations élevées. Toutefois chez les individus spécifiquement sensibles à cet effet, il paraît raisonnable de limiter la consommation de caféine.

Pour en savoir plus :

Abdelfattah R, Kamran H, Lazar J et al. Does caffeine consumption increase the risk of new-onset atrial fibrillation? Cardiology 2018 ; 140 : 106-14.

Share Post
No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.