Inscrivez à la newsletter

 

Un composant du café possédant des propriétés antidiabétiques identifié

Un groupe de chercheurs danois vient d’identifier un composant du café possédant des propriétés antidiabétiques. On sait depuis les années 2000 que la consommation quotidienne de café est inversement associée au risque de développer un diabète de type 2. Toutefois, le ou les composés responsables de cet effet préventif n’avaient pas été identifiés bien qu’on sache que la caféine du café n’est pas responsable de cet effet.
Les chercheurs danois ont travaillé sur des souris génétiquement modifiées, KKAy, qui deviennent rapidement obèses après la naissance et représentent un modèle de diabète de type 2. Ils ont administré pendant 10 semaines dans la nourriture de ces souris deux doses différentes d’une substance bioactive du café, le cafestol (consommation quotidienne : 0,4 ou 1,1 mg).
Les auteurs de l’étude ont observé qu’après cette période d’intervention, la glycémie à jeun des souris traitées diminuait de 28-30 % et les niveaux de glucagon à jeun diminuaient de 20 % par rapport aux souris qui n’ingéraient pas de cafestol. La sensibilité à l’insuline était augmentée de 42 % par la concentration la plus élevée de cafestol qui stimulait fortement la sécrétion d’insuline par les ilots de Langerhans (75-87 %). Ainsi, chez ces souris KKAy, le cafestol possède des propriétés antidiabétiques. Ce constituant du café pourrait donc être un des facteurs responsables des effets préventifs du café sur le diabète de type 2 et ouvrir la voie au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques anti-diabète.

Référence :
Mellbye FB, Jeppesen PB, Shokouh P et al. Cafestol, a bioactive substance in coffee, has antidiabetic properties in KKAy mice. J Nat Prod 2017 ; 80 : 2353-9.
http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acs.jnatprod.7b00395

Share Post
No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.