Inscrivez à la newsletter

 

Une étude récente sur la population grecque montre que la consommation modérée de café réduit le risque d’incidents cardiovasculaires.

En 2001–2002, les auteurs ont recruté 3042 adultes en bonne santé (1514 hommes et 1528 femmes) vivant dans la zone métropolitaine d’Athènes au sein de l’étude ATTICA. En 2011–2012, ils ont réalisé un suivi à 5 ans sur 2583 participants. L’étude a porté sur la consommation de café et l’incidence de maladie cardiovasculaire (MCV) en présence ou en l’absence d’un syndrome métabolique. Les auteurs ont observé une relation en forme de J entre la consommation quotidienne de café et le risque d’un premier incident de MCV au cours des 10 ans. La réduction de risque atteint 56 % pour moins de 150 ml de café par jour, 51 % pour 150 à 250 ml mais augmente de 148 % pour les consommations supérieures à 250 ml/jour. Cette association n’est pas retrouvée chez les participants atteints d’un syndrome métabolique.

Pour en savoir plus :
• Kouli GM, Panagiotakos DB, Georgousopoulou EN, et al. J-shaped relationship between habitual coffee consumption and 10-year (2002-2012) cardiovascular disease incidence: the ATTICA study. Eur J Nutr. 2017 Apr 19. doi: 10.1007/s00394-017-1455-6. [Epub ahead of print]

Share Post
No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.