Inscrivez à la newsletter

 

Boire du café pourrait réduire le risque de dépression

Plusieurs études ont montré une diminution du risque de dépression chez les buveurs de café. La Corée du Sud étant le 11e pays le plus consommateur de café, une équipe de chercheurs a étudié la prévalence de la dépression en fonction de la quantité de café bue parmi un échantillon de 10 177 Coréens, âgés de 20 à 97 ans, issu de la cohorte Korean National Health and Nutrition Survey.

Leurs habitudes de consommation ont été recueillies grâce à des questionnaires. Ont également été consignés leurs antécédents de dépression, qu’ils aient ou non été diagnostiqués par un médecin, ainsi que le fait d’avoir eu des pensées suicidaires dans l’année écoulée. Parmi cet échantillon, 1 599 personnes ont déjà eu une dépression et 425 ont été diagnostiquées comme dépressives par leur médecin.

Les résultats des chercheurs montrent que les odds ratio (OR) diminuent avec la consommation de café. L’OR est de :
• 1 pour le groupe qui boit moins d’une tasse par semaine ;
• 0,84 (IC 95 % : 0,66-1,07) pour une à 6 tasses par semaine ;
• 0,63 (IC 95 % : 0,51-0,79) pour 1 tasse par jour ;
• 0,69 (IC 95 % : 0,54-0,88) pour 2 tasses par jour ;
• 0,58 (IC 95 % : 0,44-0,76) pour plus de 3 tasses par jour.
Ces résultats sont identiques pour les hommes et les femmes.
En revanche, aucun lien n’a été mis en évidence entre les pensées suicidaires et la consommation de café. L’équipe de chercheurs n’a pas non plus retrouvé de relation entre la consommation d’autres boissons caféinées (thé, sodas…) et la dépression.

La prévalence de la dépression décroît donc de façon dose-dépendante avec l’augmentation de la consommation de café. Le mécanisme du possible effet protecteur du café sur la dépression n’est pas encore déterminé. Les acides chlorogéniques du café, aux propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, pourraient jouer un rôle dans ce phénomène, qui est marqué par une inflammation et un stress oxydatif. Des études randomisées sont nécessaires pour éclaircir la relation entre café et dépression.

Pour en savoir plus :

Park RJ, Moon JD. Coffee and depression in Korea: the fifth Korean National Health and Nutrition Examination Survey. Eur J Clin Nutr 2014 Dec 3. [Epub ahead of print]

Share Post
No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.