Inscrivez à la newsletter

 

Le café protégerait contre les maladies du parodonte de l’homme adulte

Les antioxydants et les anti-inflammatoires ont des effets protecteurs contre la maladie parodontale. Or, la première source alimentaire d’antioxydants est le café. De plus, la caféine qu’il contient est également connue pour avoir des effets immunomodulateurs. Une équipe de chercheurs de l’université de Boston s’est donc intéressée aux effets du café sur la maladie parodontale.

Pour cela, ils ont étudié les données issues d’une cohorte prospective de 1 152 hommes adultes ayant bénéficié de 9 bilans dentaires sur une période de 30 ans et qui ont rempli deux questionnaires évaluant — entre autres — leur consommation de café.
Lors des bilans dentaires, le statut parodontal de chaque dent était mesuré grâce à la mesure radiographique de la perte de l’os alvéolaire, le sondage de la poche parodontale et le saignement lors du sondage. Ils ont considéré qu’il y avait une maladie parodontale moyenne à sévère lorsque la perte de l’os alvéolaire était supérieure à 40 % et que la profondeur de la poche parodontale était supérieure à 4 mm.

Lorsque les chercheurs ont mis en relation ces résultats et les quantités de café consommées, et après les avoir ajustés en fonction de divers cofacteurs (tabagisme, consommation d’alcool, nombre de brossages de dents quotidiens, etc.), ils ont trouvé que les hommes qui buvaient plus d’une tasse de café par jour avaient significativement moins de dents ayant une perte d’os alvéolaire supérieure à 40 %. En revanche, la consommation de café ne semble pas influer sur le nombre de dents ayant une poche parodontale supérieure à 4 mm ni sur le nombre de dents ayant saigné pendant l’examen. Par ailleurs, ces résultats sont identiques lorsqu’on prend en compte la seule consommation de caféine.

Ainsi, ces chercheurs n’ont observé aucun effet néfaste de la consommation de café sur le parodonte, mais au contraire un effet protecteur contre la perte de l’os alvéolaire. D’autres études devraient être faites pour approfondir ces résultats, notamment sur d’autres populations (des femmes et des personnes issues d’autres ethnies).

Pour en savoir plus :

NG N, Krall Kaye E, Garcia R. Coffee consumption and periodontaldisease in men. J Periodontol 2013 Dec 22 ; Epub ahead of print.

Share Post
No comments

LEAVE A COMMENT