Inscrivez à la newsletter

 

L’acide chlorogénique augmente la dépense énergétique et stimule le catabolisme des graisses corporelles

La consommation de café réduit le risque de développer un diabète de type 2 de manière dose-dépendante. Cet effet est retrouvé aussi bien avec le café normal que décaféiné, ce qui fait penser que cet effet protecteur serait dû aux polyphénols antioxydants, en particulier aux acides chlorogéniques (ACGs) contenus en concentration élevée dans le café.

Toutefois, leur mécanisme d’action n’a toujours pas été clairement identifié.

On sait que la consommation prolongée d’ACGs réduit la masse graisseuse corporelle chez les humains et les rongeurs. Bien qu’on ait montré que la supplémentation en ACGs augmente le catabolisme des graisses chez les rongeurs, les données humaines ne sont pas concluantes. C’est pourquoi dans cette étude, les auteurs ont cherché à clarifier les effets de la consommation quotidienne d’ACGs sur le métabolisme énergétique chez l’humain.

Dix-huit hommes en bonne santé (36,1 ± 7,4 ans) ont participé à une étude interventionnelle, croisée, contrôlée versus placebo, en double aveugle, pour comparer les effets de deux boissons. Les sujets ont consommé 185 ml d’une boisson test contenant ou non des ACGs (329 mg) tous les jours pendant 4 semaines. Le métabolisme énergétique a été testé par calorimétrie indirecte avant et après la période de test, pendant le jeûne et jusqu’à 180 min postprandiales.

La calorimétrie indirecte a montré que la consommation d’ACGs pendant 4 semaines a induit une dépense énergétique ainsi qu’une utilisation des graisses en période postprandiale significativement plus élevée que ceux de la boisson placebo.

Ces résultats pourraient permettre de comprendre en partie les effets des ACGs sur l’obésité. De plus l’amplitude des effets sur l’utilisation des graisses en fait un mécanisme biologiquement pertinent qui pourrait jouer un rôle important dans la prévention de l’accumulation des graisses corporelles.

 

Pour en savoir plus:

Soga S, et al. Stimulation of postprandial fat utilization in healthy humans by daily consumption of chlorogenic acids. Biosci Biotechnol Biochem. 2013 ; 77 : 1633-6.

Share Post
No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.