Inscrivez à la newsletter

 

Consommer du café ne favorise pas l’athérosclérose

Des chercheurs américains ont montré que la consommation de café chez les jeunes adultes ne majorait pas le risque ultérieur d’athérosclérose dans une étude de suivi à 20 ans réalisée chez plus de 5000 personnes.

L’hygiène de vie influence le risque d’athérosclérose. Des chercheurs de plusieurs universités américaines se sont intéressés à l’association entre consommation de café, café décaféiné ou de caféine chez des jeunes adultes et la présence et l’évolution de plaques de calcifications dans les artères coronaires, ainsi que l’épaisseur de la paroi de la carotide au cours de la vie. A cette fin, ils ont utilisé la cohorte CARDIA (Coronary Artery Risk Development in Young Adults) composée de 5115 adultes âgés de 18 à 30 ans recrutés entre 1985 et 1986. Le suivi a été effectué 2, 5, 7, 10, 15 et 20 ans plus tard.

Après ajustements, aucune association n’a été observée entre la consommation de café, de café décaféiné ou de caféine (aux années 0 et 7) et la présence de plaques (caractérisée par un score > 0 unités Agatston à l’année 15 ou 20), ou leur évolution péjorative (caractérisée par la présence d’un incident survenu à l’année 20 ou une augmentation du score Agatston ≥ 20) ou à une augmentation de l’épaisseur intima-média carotidienne (> 80è percentile, année 20). La stratification de l’analyse selon le sexe, l’ethnie ou le tabagisme a abouti à des tendances similaires.

La consommation habituelle de café, café décaféiné ou caféine n’est donc associée à aucun des marqueurs classiques d’athérosclérose carotidienne et coronarienne mesurés après un intervalle de 15 à 20 ans.

Santé et Café News 47 – août 2010

Pour en savoir plus :
Reis JP, et al.
Coffee, decaffeinated coffee, caffeine, and tea consumption in young adulthood and atherosclerosis later in life. The CARDIA Study. Arterioscler Thromb Vasc Biol 2010 Jul 8. [Epub ahead of print].

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.